( 18 novembre, 2008 )

RYAN mon tout petit ange si merveilleux

RYAN mon tout petit ange si merveilleux dans spiritualite fi2sues5RYAN est parti pour l au dela le 22 septembre 2005.il était juste arrive au monde qu il partait dormir avec les anges.

depuis 2 ans environ une force me poussait a m intéresser aux divers moyens de communiquer avec l au delà.

puis un jour je rencontre maryline de l association sanlymite a la rochelle.et la tout étonnes et heureux d entendre le premiers d une très longues séries de messages de mon ryan.PAPA JE T AIDE CONTINUE  IL EST FORT MON PAPA OH JE LE VOULAIS.

quel bonheur intense.je n oublierai jamais ce jour.merci maryline.

depuis quel joies d entendre c est PAPA JE T AIME si doux si net.

mais bien de l eau a couler sous les ponts depuis.aujourd’hui mon bébé communique en directe.et la la force et l intensité des messages et si profonde.

j ai appris a connaître mon fils qui en réalité est un de mes guide.une âme venue s incarner pour me chercher et partir aussitôt.

une puissance d amour et de paix incomparable.

il m aide me soutiens me protège et me donne des enseignements sur la vie dans l au delà.

une pure merveille de joie de bonheur et de bien être.

merci ryan je t aime

41lsqi67 dans spiritualite

 

 

( 17 novembre, 2008 )

le debut

après le départ de mon petit ryan le 22 septembre 2005  j ai étéirrésistiblement attire par la transcommunication instrumentale.

je me suis mis a pratiquer avec un simple magnétophone mais les résultats n étaient pas bon jusqu au jour ou j ai rencontre maryline.nous avons fait une séance et la qu elle joie d entendre un message merveilleux de mon tout petit.PAPA JE T AIDE CONTINUE IL EST FORT MON PAPA OH JE LE VOULAIS.

ce message de ryan partis dans l autre monde a change ma vie.

depuis je communique avec mon fils par transcommunication instrumentale.

ce blog est destine a faire connaître que la mort n existe pas et que l on peut communiquer avec nos êtres aimes depuis l au delà.

ce blog est pour ryan

il a pour but de soulager la perte d un être cher

Banque de Photographies - ange,  statue.  fotosearch - recherchez  des photos, des  images et des  cliparts

( 17 novembre, 2008 )

le suicide

le suicide dans spiritualite 999r9z31

star dans spiritualiteVoici un extrait des messages de Julien qui s’est envolé volontairement à l’âge de 18 ans, frère du Ciel et porte-parole des autres goélands, fugueurs de l’âme comme lui (Vers le Soleil de Dieu, tome 3), le 22 février 1994 :

« Ma chère petite Maman, je comprends ta souffrance… Je comprends ce que tu peux ressentir. Moi-même, j’en ai tellement souffert que je me suis retrouvé dans les bras de Dieu… C’est du passé… Nous avons la chance maintenant d’être au-delà des frontières. Remercions notre Créateur. La séparation physique n’existe pas lorsque l’amour est le plus fort. Je sais parfois que la souffrance te submerge. Offre à Dieu tout ton amour. Miséricordieux, il t’aimera et te protègera… Il faut prier, prier, ne faire que prier pour mon âme et toutes celles en errance vers le Ciel… Oubliez peur, violence, crainte, colère ».

starEt le 20 décembre 1993 :
« Chante, chante ma Maman, chante les louanges du Seigneur. Réveillons notre conscience, allons vers l’Espérance, Arnaud est mon guide ».

« Soyez plus indulgents envers le suicide des jeunes qui souvent n’est qu’une fugue de l’âme. Dieu sait reconnaître la façon dont nous nous envolons comme l’homme de mer reconnaît les oiseaux qui s’élancent vers le grand large…
star« Dieu veut que votre âme se nourrisse de son corps comme le fruit se nourrit de l’arbre. Ne volez pas ou ne désirez pas voler quelques secondes à votre éternité. Mais, lorsqu’un de vos enfants a coupé le fil de sa vie, ne le jugez pas, respectez le mystère des départs volontaires – volontaires jusqu’à quel point ? Dieu seul (et pas vous !) voit les deux faces de l’être humain. Dieu seul peut donc mesurer le poids d’une vie trop lourde pour une âme trop faible. Et dites-vous bien que, dans les Cieux, le suicidé n’est pas un être à part. Aimez-le, aimez-le »
(message d’Arnaud Gourvennec, Vers le Soleil de Dieu).

starLe suicide d’un proche, adulte ou enfant, provoque presque toujours un sentiment de culpabilité dans le cœur de ses parents, de sa famille, de ses amis : « On aurait dû s’en rendre compte ! On aurait pu faire quelque chose ! » Mais comment peut-on aller à l’encontre de la liberté d’une personne qui a fait ce choix ? Le Christ lui-même a-t-il pu empêcher le suicide du disciple qu’il avait choisi et qu’il aimait malgré sa trahison ?

k08nyu7s

 

( 17 novembre, 2008 )

la mort d un enfant

mais que dire à ceux qui ont subi la plus grande souffrance : la disparition d’un enfant ?  » La mort d’un enfant,  » disait le psychologue Carl G. Jung,  » c’est comme mettre le point avant la fin de la phrase « . Pourtant, nous pouvons être certains, même si nous ne pouvons pas le comprendre sur le moment, qu’une existence, si brève soit-elle, a un but.

la mort d un enfant dans spiritualite star« Écoutez cette parabole un peu sibylline mais que les mamans comprendront :  » La sécheresse venue, un Berger cherchait à conduire ses brebis vers un meilleur pâturage. Comme il devait passer par des chemins de montagne tortueux, les brebis refusaient de le suivre. Elles craignaient les corniches étroites et inconnues. Alors le Berger chercha parmi le troupeau deux petits agneaux qu’il prit dans ses bras. Puis, il se mit à monter le sentier escarpé. Aussitôt, les deux mères brebis commencèrent à le suivre et, après elles, le troupeau tout entier s’engagea vers les pâturages plus verts  » » (James Vernon McGee).

fcscim54 dans spiritualite

 

De l’autre Vie, Pierre Monnier adresse ce message aux mères qui pleurent, ainsi qu’à sa propre mère : « Ce que vos enfants ont souffert est, pour vous, la plus grande des souffrances. Plus grande que si vous la subissiez vous-mêmes. Elle est celle qui ressemble le plus à la souffrance du Père qui vécut le martyre de son Fils. Qu’ainsi, votre souffrance, comme la sienne, serve à accroître l’amour dans le cœur des hommes.
star« Bien des mères sont révoltées parce que Dieu ne leur a pas laissé sur la Terre, les fils ou les filles pour lesquels leurs prières avaient demandé cette grâce particulière. Dieu ne viole pas les lois naturelles qu’Il a établies, mais ces prières, chère, chère Maman, ont été exaucées dans la sphère où nous arrivons après avoir quitté la chair : un accueil spécial est réservé aux fils et aux filles des mères qui les ont remis entre les mains de Dieu avec tant de confiance, un accueil qui justifie cette confiance et facilite notre nouvelle évolution. Aucune prière fervente ne se perd »
(message de Pierre Monnier, Lettres de Pierre).

vxwzgsf9

 

star« Que toutes les mères qui ont porté leur enfant dans leurs mains à la première et à la dernière heure, comme Marie,… sachent, comme venant de Dieu, que toute mère qui a connu cette souffrance est bénie, que sa rédemption est acquise » (message d’Arnaud Gourvennec, Vers le Soleil de Dieu

eh2wn45a

( 17 novembre, 2008 )

la mort n existe pas

Joseph : « Parle-moi de la mort. »
la mort n existe pas dans spiritualite star- L’Ange : « Tu interroges sur ce qui n’existe pas… La vie est éternelle. » (Dialogues avec l’Ange – Entretiens de Budapest recueillis par Gitta Mallasz, éd. Aubier).

star dans spiritualite« J’aurai l’air d’être mort, dit le petit Prince, mais cela ne sera pas vrai. » (Antoine de Saint-Exupéry).

« Vous nous nommez « les morts » et nous sommes vivants. Plus vivants que jamais, plus vivants que vous autres. Nous sommes déjà ressuscités ! Je suis ressuscitée, puisque je pense et je m’exprime ! Vous nous croyez si loin et nous sommes si proches. Nous ne sommes pas des ombres. C’est vous qui êtes opaques. Vous nous nommez les ombres et nous sommes lumière. Vous nous croyez poussière et nous sommes des corps, des corps de vibrations et de grains de lumière. Vous nous croyez couchés et nous sommes debout. Vous nous croyez néant et nous sommes la vie. Vous nous croyez déclin et nous sommes aurore. Vous nous croyez sous terre et nous sommes au-dessus, voyageant librement dans un monde sans limite, tel un vol d’hirondelles emporté dans l’espace… La mort n’est qu’une apparence… Je ne suis pas absente. Si tu faisais silence plus souvent, je pourrais te parler comme cette nuit » (Ce message est intitulé La Nuit de novembre. Il émane de Simone, décédée le 3 novembre 1952, qui l’adresse à son ami le 2 novembre 1954. Il est extrait du livre Du Monde des esprits au Monde de l’Esprit de Jean Prieur, aux éditions du Rocher).

star«… De tout temps les hommes ont eu conscience d’une survie après la mort. Le nombre de ceux qui ont vu des disparus, reçu des locutions ou autres signes est considérable, toutes croyances confondues, sous tous les cieux et dans toutes les civilisations » (Nicole Gourvennec).

Dans son livre, Les Mondes subtils et la Résurrection immédiate (éd. Exergue), Jean Prieur montre que l’idée de résurrection est une constante de toutes les cultures *, à condition d’être interprétée comme une renaissance dans un corps spirituel aussitôt après la mort du corps physique, et non pas dans un sens apocalyptique et terrestre.

* Cfr, entre autres, Le Livre des Morts des anciens Égyptiens (2 000 à 2 500 ans avant J.-C.), le Bardo-Thödol ou Livre Tibétain des Morts (vers 700 ans après J.-C.), les livres des morts des anciennes civilisations inca ou maya…

star« Nous ne mourrons pas dans le sens terrifiant que l’humanité donne à ce mot. Regardez donc le départ de vos bien-aimés sans angoisse. Ils vous quittent pour ce pays de lumière et de paix, où vous devez les rejoindre un jour. Ne tremblez pas, pour eux tout est bien » (message de Pierre Monnier, Lettres de Pierre).

star« Vos bien-aimés, disparus à vos yeux, sont partis vers plus de lumière, mais ils ne sont pas morts. Comprenez donc, une fois pour toutes, que la mort n’existe pas ! Ceux qui partent dans la cité bénie vivent d’une vie active et lumineuse, sont toujours eux-mêmes, plus eux-mêmes dans la vérité puisque libérés de leur prison charnelle.
star« Que vos âmes restent en paix : elles sont parcelles divines et connaîtront, à leur tour et en leur temps, la splendeur de la vraie vie dans la lumière et le bonheur de l’amour universel.»
(message de la défunte Paqui, Entretiens célestes, éd. Lanore).

s6a9q5c7

 

( 17 novembre, 2008 )

que ce passe t il au moment de la mort?

(Il y a d’abord) un sommeil plus ou moins long selon les êtres. Sommeil de germination. Certains, cruellement éprouvés comme je le fus, ont besoin de repos. Le deuxième temps de l’autre vie est un printemps. C’est le réveil, la survivance dans le monde des esprits. Le troisième temps de l’autre vie est un été. C’est la vie éternelle dans le Monde de l’Esprit, dans l’un des cieux innombrables, c’est l’éternel été jamais suivi d’automne…

que ce passe t il au moment de la mort? dans spiritualite star« (Mais avant), un jugement est prononcé, prononcé par nous, sans illusion, sans indulgence. La justice est intérieure. Nous nous voyons tels que nous fûmes, tels que nous sommes…, et nous rejoignons ceux qui nous ressemblent… Chacun va dans un lieu selon sa densité…, les opaques dans les sphères opaques et lourdes, les subtils dans les sphères subtiles et légères… Chacun va recevoir l’Au-delà qu’il mérite, l’Au-delà qu’il imaginait. Prenez donc garde à vos pensées ! Il y a danger à répéter que nous sommes morts. Il y a danger à répéter que Dieu Lui-même est mort. Car Dieu fera le mort pour ceux qui l’auront dit

 (Quant à moi), je ne suis pas au cœur du Royaume, je suis au seuil. Au seuil du Royaume, pour parler comme Roland de Jouvenel… J’ai fait le même choix que Thérèse de Lisieux. Pour agir sur la Terre, elle différa son Ciel. Ils sont nombreux dans toutes les religions et dans toutes les races ceux qui, ayant la possibilité de monter dans les sphères plus heureuses, restent près de la Terre pour lui apporter leur enseignement surnaturel… Mais n’oublie pas que je ne suis pas omnisciente

« Ceux qui aiment la beauté,… la vérité seront comblés ici… Si la vie future était évidente, sûre et visible comme votre soleil, vous ne pourriez plus vivre la vie présente. La vie éternelle, c’est la connaissance. Cette connaissance que vous avez si laborieusement cherchée sur la Terre vous sera ici versée à foison…
star dans spiritualiteCeux qui aiment la nature seront aussi comblés… Vous retrouverez là-haut la nature en sa splendeur, en son exubérance originelle… Mais votre Terre aussi a ses enchantements… Si vous le vouliez, votre Terre déjà serait un paradis !… Si votre monde est devenu ce qu’il est : une masse de sottise, de prétention, de cruauté, d’ennui et de détresse, c’est bien faute d’amour ! … Le manque d’amour est vraiment le grand péché de votre monde… Ah ! mon Dieu, mon Dieu, cette Terre aurait pu être si belle ! » (extraits de messages de Simone, in Du Monde des esprits au Monde de l’Esprit de Jean Prieur, éd. du Rocher).

starUn autre message, provenant de Pierre Monnier, confirme et précise celui de Simone : « Lorsque l’esprit quitte définitivement son enveloppe inutile, il ne sera pas aussitôt dégagé de la matière. Le sommeil restera nécessaire, sorte de gestation qui précède la nouvelle naissance de l’âme. Mais nous serons là, veillant sur ce sommeil avec la tendresse d’une mère,… prêts à le rassurer, à lui faire comprendre qu’il est entouré d’amour, de bienveillance et de sympathie.

« Le premier sentiment qui suit ce réveil est mélangé du regret de l’irréparable accompli : la mort. L’âme se souvient de tout ce qu’elle a quitté, de ceux qu’elle aimait sur la Terre, et ne se rend pas encore compte qu’elle n’en est pas séparée. Déjà elle retrouve les bien-aimés (décédés avant elle) et qui l’attendaient. Elle les reconnaît, elle se sent accueillie avec une joie réconfortante. L’ambiance de lumière et de sérénité la réchauffe, la rassure… La bonté de Dieu permet que le souvenir de ses fautes, de son péché, ne vienne pas la troubler dès son réveil.
starC’est peu à peu, progressivement, que l’âme coupable réalise quel bagage avarié elle apporte avec elle… Mais ne tremblez pas, pour vos défunts tout est bien : s’ils ont péché, Christ leur rappellera qu’il veut sauver « ceux qui étaient perdus », s’ils ont cherché à faire la volonté de leur Père des Cieux, Christ leur dira : « Cela va bien, entre dans la joie de ton Seigneur ».
star« Mais au premier abord, le Père, pour recevoir son enfant envoie à sa rencontre les messagers de son amour. L’âme, dans son nouveau corps spirituel, s’éveille donc dans une atmosphère inconnue où toutes ses aspirations semblent se délecter… C’est une sensation intense, intraduisible, une expérience d’une joie infinie. Nous n’oublions jamais cette première impression et c’est une grâce de l’amour divin, car ce souvenir est le plus puissant stimulant pour nous aider, par la suite, à évoluer afin de retrouver, de façon persistante, ce bonheur, cette « volupté de l’esprit » que nous avons connusAinsi, la première impression de l’âme à son réveil est le bonheur, un bonheur sans mesure et sans ombre. Mais ensuite, la Terre, les affections de la chair s’emparent à nouveau de cette âme. Elle veut revoir les siens et chercher à les consoler… Elle souffre de voir que ceux à qui elle voudrait prouver sa présence, ne s’en rendent pas compte. Pourtant, lorsque les trépassés comprennent l’inutilité de leurs efforts, ils retrouvent promptement la paix. Mais, s’ils peuvent pénétrer dans l’esprit de ceux qui les pleurent, s’ils sentent le courant psychique s’établir, ils s’en servent aussitôt pour apporter l’acceptation et l’amour à ceux qui souffrent de la pensée qu’ils sont « morts ».star« Ensuite, nous voyons passer devant nos regards consternés, toutes les tares de notre vie terrestre. Notre existence, dans les moindres détails, traverse son souvenir. Si donc vous vous efforciez de remplir vos journées terrestres de spiritualité et d’amour,… ces débuts troublants et difficiles seraient éclairés, facilités. Ces débuts sont pourtant aussi inévitables pour votre âme que la mort elle-même. Et votre vie dans les sphères célestes en dépend, car, selon la décision prise par vous-mêmes, vous rejoindrez, dès l’heure, les esprits qui vous seront semblables, parce que vous ne sauriez vivre dans la société des autres » (message de Pierre Monnier, Lettres de Pierre).

d79bbhxd

( 17 novembre, 2008 )

n ayez pas peur de la mort

N’ayez pas peur de la mort ! Mourir, c’est se débarrasser d’un vieux manteau d’hiver pour entrer dans un éternel et merveilleux printemps. Au contraire de la naissance, la mort n’est pas douloureuse. Ce sont parfois les instants qui précèdent la mort mais non la mort, qui sont douloureux. Le passage dans l’autre Monde se fait en douceur et Dieu y veille. Le revoir de ceux que nous avons aimés et qui nous ont précédés est même un instant merveilleux.

n ayez pas peur de la mort dans spiritualite star« Bien sûr, nous arriverons sur l’autre rive tels que nous sommes en quittant notre Terre. Ce n’est donc pas plus mal de préparer un peu notre éternité dès ici-bas. Mais, même pour ceux dont la vie a été remplie de mal, la situation dans l’autre Monde sera meilleure que sur Terre. Tout pourra encore se racheter. Et beaucoup d’amis nous aideront à prendre conscience du mal que nous avons fait aux autres et à nous-mêmes, à réparer, à quitter nos valeurs factices pour choisir l’Amour. Aussi, cela faciliterait notre arrivée si, dès cette vie, nous pensions un peu à ce Dieu plein de tendresse, qui a pour nous toute la bonté, la douceur, la patience d’un père et d’une mère. Ce serait bien d’essayer de nous changer pour lui rendre un peu de son amour et cela simplifierait grandement notre évolution dans l’autre Vie » (synthèse de messages christiques).

210408_christ_misericordieux dans spiritualite

 

 

« Il n’y a pas de mot pour expliquer ce que l’on voit, ce que l’on ressent, ce que l’on est ici. C’est l’incommensurable dans tous les domaines, un ravissement sans bornes, une plénitude, une totalité, un summum de tout ce que les humains, tous ensemble, ne sauraient imaginer » (message que, peu après son décès, Guy Gérard adresse à sa mère, Ephphata).

http://img104.imageshack.us/img104/4364/jesus1ag9.jpg

( 17 novembre, 2008 )

qu est ce que la mort?

« Sortons du champ clos de la foi traditionnelle et, sans cartes ni bousso-

les allons au-devant des hommes qui cherchent une réponse à la question capitale : « Qu’est-ce que la mort ? »
qu est ce que la mort? dans spiritualite star« Quelle réponse profonde trouvent-ils dans ce monde ? Rien ! Afin d’ouvrir de nouvelles portes à la foi, ne la rendez pas plus difficile d’accès en vous interdisant de connaître le sort de l’homme à sa mort et après elle. Cela n’a jamais été interdit par Dieu, affranchissez-vous de ces tabous qui n’existent pas. Croyez-vous que Dieu craint que vous examiniez à la loupe l’instant qui vous rapproche de Lui ?

star dans spiritualite« Il est indispensable que vous « modernisiez » votre vision de la mort car si vous ne replacez pas le trépas au centre de votre vie, une authentique et profonde spiritualité ne reprendra jamais vigueur, ne redeviendra pas primordiale. En effet, c’est à partir de la mort que toutes les interrogations de l’homme jaillissent.

star« Comment moderniser la vision de la mort ? D’abord par un examen carrément clinique de tous les phénomènes qui l’entourent et révèlent un autre monde. Ce sera un bon commencement. Rassemblez à cet effet les constatations objectives réalisées, involontairement et volontairement. Ces expériences sont de petites révélations recueillies auprès de mourants sur les choses cachées du « passage ». Elles doivent être intégrées à la spiritualité quasiment comme de la recherche appliquée dont les découvertes doivent être connues.

« Somme toute, ce ne sera qu’une redécouverte que d’autres civilisations maîtrisaient avant vous.star« N’ajoutez pas au mystère de la toute première origine et de la toute dernière fin le refus de voir et d’entendre cet Univers Nouveau inséré entre eux, et dont la mort n’est qu’un état.
star« Mais, dira-t-on, l’approche de la mort, cet entrebâillement sur l’infini, risque d’être présenté de manière si belle que des hommes seraient tentés de jouer avec elle et de s’y précipiter comme Colomb vers l’Amérique !
star« Non, pas du tout, si vous comprenez et expliquez ensuite ce qu’est la logique « résurrectionnelle christique » où l’on se retrouve derrière la mort comme on était devant, avec les mêmes bagages spirituels, riches ou pauvres, lourds ou légers, blancs, gris ou noirs » (message d’Arnaud Gourvennec, Vers le Soleil de Dieu).

( 17 novembre, 2008 )

la mort

la mort dans spiritualite 1013934

« Vous avez sûrement perdu quelqu’un qui était très important pour vous, qui était peut-être même indispensable à votre vie. C’est vrai, au fil des ans, pour chacun d’entre nous. Vous avez alors connu, vous aussi, ce déroulement classique du cercueil que l’on referme et que l’on porte en terre, et de la maison que l’on retrouve ensuite désertée, comme une coquille vide

star dans spiritualite« Comme moi, comme nous tous, vous vous êtes alors demandé ce qu’il restait de tant d’expériences vécues, joyeuses ou douloureuses, faites de petits événements quotidiens ou de grandes heures exceptionnelles. Que reste-t-il vraiment de tant de sensations, d’émotions, de sentiments, de tant de soucis, d’espoirs, de pensées, de tant de joies et de tant de peines ? Tout est-il maintenant redevenu comme si rien de tout cela n’avait jamais été

« On dit souvent que les morts continuent à vivre dans la mémoire de ceux qui les ont connus et aimés. Mais ne nous mentons pas ! Cessons cette comédie ! C’est alors leur souvenir qui continue à « vivre », pas eux ! Et quand ceux qui gardent leur souvenir seront morts à leur tour, alors, tout sera-t-il redevenu dans l’univers comme si rien de tout cela n’avait jamais existé, tout s’effaçant peu à peu jusqu’aux dernières rides sur les eaux tranquilles du néant ?
star« Je suis convaincu que non »

« Vos bien-aimés, disparus à vos yeux, sont partis vers plus de lumière, mais ils ne sont pas morts. Comprenez donc, une fois pour toutes, que la mort n’existe pas ! Ceux qui partent dans la cité bénie vivent d’une vie active et lumineuse. Ils sont toujours eux-mêmes, plus eux-mêmes dans la vérité, puisque libérés de leur prison charnelle.
star« Que vos âmes restent en paix : elles sont parcelles divines et connaîtront, à leur tour et en leur temps, la splendeur de la vraie vie, dans la lumière de l’amour universel.
star« Vivante plus que jamais je suis. Je suis montée au Ciel avec ravissement. Je suis heureuse et ne vous ai pas quittés. Ne pleurez pas…, mourir est une sublime résurrection. Si tu savais comme c’est merveilleux ici. Il ne faut pas que tu pleures, Maman chérie. Ah! vous qui me lisez, ayez la Foi, l’Espérance en vos cœurs, et pratiquez la Charité… Au revoir, à bientôt, à toujours. Ah! si vous saviez ce qu’est Dieu, vous ne pourriez écrire ce mot, et vous ne voudriez plus vivre, tant il fait bon mourir pour savoir ce qu’Il est »
(message de Paqui, Entretiens célestes, éd. Lanore).

« Je meurs, et sur mes yeux l’on baisse mes paupières,
starMais tandis qu’on me met dans mon tombeau de pierres,
starJe vais, d’un pas furtif, souriant et dansant,
starÉcartant le sol noir comme un léger encens,
starLe regard élargi d’espoir et d’allégresse

 La mort, annulation du temps, est entrée en lumière. La mort n’est plus le roi des épouvantements, mais l’étoile du matin. Ce n’est plus le tombeau ténébreux et glacial, c’est l’éblouissement de la mer au soleil » (Jean Prieur).

12345
« Page Précédente
|